Ce que tout le monde devrait savoir pour faire un BUZZ !!

homme stylé

Chers lecteurs bonjour, nous allons parler aujourd’hui de l’art de faire le buzz sur les réseaux sociaux autour de votre passion et également autour de votre offre.

Mon blog ouvert récemment a fait le buzz sur Facebook et mon contenu a été partagé des milliers de fois. Un énorme merci à tous mes lecteurs 🙂

J’ai ouvert le blog l’été dernier dans la perspective de produire du contenu autour de l’entrepreneuriat, et rendre accessibles le savoir et les bonnes pratiques qui en découlent. Au troisième article publié j’ai eu beaucoup de chance, le blog a fait le buzz. Je n’en revenais pas, j’étais dans une espèce de joie et de confusion à la fois. Je n’ai pas pu dormir ce jour-là.

Mon contenu est actuellement dans le TOP 5 des articles les plus partagés dans les réseaux sociaux parlant de management, et dans le top 20 des articles qui parlent de l’Afrique. Cela fait vraiment plaisir. Tout cela, c’est grâce à vous.

À titre indicatif, mon article a été partagé plus de 5 500 fois rien que sur Facebook !! repris et rediffusé également dans des sites web de formateurs en communication ou des professionnels en management interculturel.

Je me propose alors avec beaucoup d’humilité de vous livrer ma recette pour avoir un contenu viral, qui se partage rapidement dans les réseaux sociaux via son blog.

C’est l’enseignement que j’en ai tiré de ma démarche, et qui est au cœur du content marketing et du marketing viral.

Faire de la rédaction web comme personne n’en a jamais fait c’est le saint-graal de toutes les entreprises. Le brand content désignant tous les contenus produits par les marques dans les médias sociaux, l’intérêt est de les rendre attractives et de faire exploser de manière fulgurante leurs chiffres d’affaires.

Bien sûr, c’est aussi le rêve de tout blogueur, d’être écouté et son contenu d’atteindre le maximum de gens.
Je vous livre alors ma recette ! Et vous allez adorer. Car le relationnel est un atout de taille.

Bien plus encore, cette recette est tout à fait reproductible pour vous, quelque soit votre domaine de compétence ou d’exercice de votre passion.

Quelles sont donc les étapes à passer pas à pas ?

Etape 1 sur 3: Mettre en place une bonne stratégie de contenu

Un contenu web est divers et varié.  Cela peut être une image, de la musique et  du texte.

Pour le cas des marques et des blogueurs, il est plus simple de parler d’article de blog.

Écrivez un bon article, un peu long, quitte à bousculer les standards. C’est un pari gagnant, d’ailleurs les moteurs de recherches raffolent les articles longs et pertinents. Ne sacrifiez pas votre article pour un contenu de piètre qualité.

Jonah Berger, professeur de marketing spécialisé dans les phénomènes viraux et auteur de « Créer la tendance : du bouche à oreille au marketing viral », dévoile dans son livre les 6 leviers du buzz. On distingue entre autres le capital social lié au contenu, les déclencheurs, les émotions, la visibilité du contenu, la valeur pratique et le récit. En gros, ce sont uniquement ces six principes qui font qu’un contenu devient contagieux.

C’est-à-dire on communique aux autres sur ce qui permet de faire bonne impression, on parle de ce qu’on a à l’esprit, on parle de ce qu’on ressent, on parle de ce qu’on voit, on parle de ce qui est utile et on parle de ce qui se raconte bien.
Dans votre contenu d’article, vous devez ramener alors une réflexion de fond, et que chaque mot soit perçu au bon endroit par le lecteur avec le bon tempo. Ecrivez un peu comme si vous peigniez un tableau d’art. La rédaction se fera intuitive et très simple à lire.

Par-dessus tout, demandez-vous «  Qu’est-ce que j’apporte de plus à mes lecteurs ? », par rapport à ce qui est encore proposé par les autres fournisseurs de contenus. Apportez une valeur ajoutée.

 » Au royaume du web social, les contenus sont rois »

L’article doit utile aux lecteurs et les inspirer d’une quelconque manière. Que chaque bout de phrase soit l’occasion d’en découdre avec le thème. Nos articles ici soulèvent l’admiration et plus que toute autre émotion l’humilité et une occasion de voir le monde différemment. Pour cela, il y a différentes bonnes habitudes éprouvées à prendre:

  1. Le storytelling, le marketing qui fait rêver

«  Un voyage commence toujours par une belle histoire » Louis Vuitton

Louis Vuitton a acquis son image de marque depuis un siècle et demi  par la grâce des rêves de voyage qu’elle transmet dans ses produits, et qu’elle fait figurer dans ses campagnes marketing.

Le storytelling est l’art de raconter de belles histoires. Les récits bien racontés transmettent un idéal et des émotions.

Les récits réveillent quelque chose de fantastique dans nos cœurs. Ils briguent la légèreté et font figure de pause.

De plus en plus d’agences marketing ont adopté cette technique dans les campagnes publicitaires. Par exemple dans la publicité de Twix.

  1. Développer une bonne intelligence émotionnelle

Un psychologue du nom de Daniel Goleman est celui qui popularisé cette expression dans son célèbre ouvrage intitulé « Intelligence Emotionnelle: Comment transformer ses émotions en intelligence».

Les recherches récentes montrent qu’il faut plus qu’un Quotient Intellectuel élevé pour réussir dans la vie, mais il faut également un bon Quotient Emotionnel, cette autre forme d’intelligence pour dompter ses émotions et se sociabiliser. L’intelligence émotionnelle serait en outre cette capacité à épouser les contours et le rythme de l’article, s’identifier aux personnages que l’on met en avant, et proposer une rédaction intuitive qui s’adapte en évoluant.

L’écoute des besoins et l’empathie, cette faculté à se mettre à la place des lecteurs, sont par ailleurs de bons ingrédients pour enrichir l’article. L’article regorgera en lui une expérience de lecture inédite.

Etape 2 sur 3 : Faire la promotion de son contenu

C’est une phase importante, car même le plus beau livre du monde il ne se vend pas tout seul. 

  1. S’asseoir sur le pouvoir des recommandations

Pour ma part, j’en ai parlé à quelques amis qui m’ont donné des avis très positifs dès le début, ce qui m’a permis de continuer.

Un avantage de taille est qu’ils vous donneront un aperçu objectif et raffiné de votre boulot.

Ces quelques amis sont les partenaires de premier plan dans les réseaux sociaux, je leur dis de recommander l’article à quelques amis, pas forcément en public. Ce qui est beau, c’est quand ils reviennent après pour me dire qu’ils en ont parlé. C’est vraiment du « bouche-à-oreille », technique très ancienne mais remise au goût du jour.

  1. Gagner l’adhésion d’un leader d’opinion (sur les réseaux sociaux)

 L’intelligence situationnelle est la capacité à tirer parti de la situation. Elle est ancrée dans la philosophie chinoise, elle repose sur l’économie des moyens et sur une meilleure appréhension des qualités subjuguées du flair et de l’intuition, le tout agissant en harmonie. Sun Tzu dans l’Art de la guerre suggère d’entrer dans la logique du couple fin/moyen des gens. Chacun étant mu par une finalité intrinsèque, et des moyens qui lui sont singuliers, le célèbre stratège chinois recommande d’entrer naturellement dans la logique de fonctionnement de l’autre.

Par exemple, un fabricant de médicament a conçu une pilule contre les effets de la ménopause. La publicité des médicaments étant très encadrée par les autorités, alors le service de relations presse pioche un document de presse pour montrer l’état de la recherche dans le domaine et ses implications pour la santé des femmes. Les médias qui sont eux dans une logique d’information du public pour les dernières nouveautés et la sensibilisation sur la santé publique, se voit naturellement de publier un article dessus. Ainsi tout le monde est gagnant. Les médias ont joué leur rôle de sensibilisateur, et le fabricant d’encaisser gratuitement des revenus sur la pilule sans payer de frais de publicité.

Les internautes s’organisent dans des communautés sur les médias sociaux. La singularité de la communication numérique conduit à en distinguer de trois sortes :

  • La communauté de partage : ensemble d’internautes réunis en communauté et partageant leurs contenus, leurs astuces dans des espaces virtuels comme dans  la plateforme YouTube, les forums de discussions et les groupes de discussions Facebook
  • La communauté de collaboration : ensemble d’individus qui  se réunissent pour travailler ensemble en ligne, exemple dans l’encyclopédie en ligne Wikipédia, où chacun porte sa petite pierre à l’édifice
  • La communauté d’influence : ensemble d’individus qui orbitent autour d’un intérêt commun, sous l’impulsion d’une personne qui représente la figure de la communauté. C’est le leader d’opinion ou communément appelé influenceur.

Les leaders d’opinion sont des personnes dont les recommandations comptent beaucoup pour sa communauté d’abonnés. Ce qui est intéressant, c’est que ce sont des gens normaux qui aiment partager du contenu qu’ils apprécient, ou aiment des fois donner un coup de main aux débutants.

Pour mieux attirer l’adhésion de l’influenceur, soyez franc et proposez-lui un contenu qui va dans son intérêt de marque personnelle.

Sur Facebook, choisir un leader d’opinion dans votre domaine de près ou de loin dont les contenus génèrent rapidement de l’engagement sous formes de like et de partages, et lorsque votre article a une très grande valeur ajoutée, la communauté l’amplifie et le partage et les utilisateurs se l’échangent comme des baguettes de pain. Ceci est un cercle vertueux.

Au final un bon article qui fait le buzz, c’est un article dans lequel tout le monde y trouve son compte, lui trouve un sens supplémentaire et c’est là toute la beauté.

3.   Identifier les fans ou les ambassadeurs de marque

Un ambassadeur de marque est une personne qui est très réceptive à votre identité de marque.

C’est aussi un individu qui adhère de manière positive à vos substituts de marques, tel que le charisme et la philosophie de vie.

Dans l’industrie musicale, ce sont les fans. Ils parlent de leurs artistes avec passion.

Les ambassadeurs de marque ont alors un rôle de prescripteur, ils encouragent leurs cercles sociaux par des recommandations.

crédit photo http://www.definitions-marketing.com/definition/ambassadeur-de-marque/
Crédit photo Webassadors

Etape 3 sur 3: Faire preuve de gratitude

Quand l’article reçoit un très bon écho, remerciez individuellement les amis qui ont cru en vous dès le début, et les blogueurs qui vous ont soutenus. Témoignez au leader d’opinion toute la gratitude que vous éprouvez pour lui, car la gratitude est une valeur essentielle dans ce monde où tout se côtoie.

Quelques recommandations utiles :

  • Ecrivez dans un style léger
  • Ecrivez de façon naturelle
  • Soyez utile et agréable au près des personnes qui vous lisent
  • Faites passer un bon moment à vos lecteurs
  • Remerciez tout le monde quand tout vous a souri

Bien sûr tous les contenus ne font pas le buzz, et tout buzz n’est pas accouché d’un bon contenu. Que les bonnes opportunités puissent vous sourire. Car la chance est un moment de grâce.

Mais quelle est la singularité des influenceurs et des ambassadeurs de marque ?

Malgré la forte complémentarité des influenceurs et des ambassadeurs, Il y a cependant une différence fondamentale entre les deux groupes d’individus.

Un influenceur fédère autour de lui une communauté et rend visible le contenu de votre marque. Il a une influence instantanée et diffuse sur son audience.

Pendant que l’ambassadeur de marque construit autour de lui de la confiance sur vous. Il a une influence sur la durée grâce à ses liens formels qu’il a tissés, comme ses amis et toutes les personnes qu’il fréquente.

Et avec l’avènement des réseaux sociaux, les ambassadeurs se manifestent volontiers. C’est une occasion rêvée pour les entreprises de les retrouver par une activité de veille, et construire une relation durable.

Les influenceurs et les ambassadeurs sont des individus accélérateurs de contenu dont le potentiel de viralité est époustouflant.

Pour mettre toutes ses chances à ses côtés, autant bâtir sa stratégie social média couplée d’une relation durable avec ses ambassadeurs et s’ouvrir aux partenariats stratégique des influenceurs.

Le but du community manageur est par ailleurs d’accompagner les besoins et encourager les actions positives.

Voilà maintenant vous savez à peu près tout et nous avons encore de belles choses à réaliser ensemble 🙂

Je prends encore cette occasion pour remercier Finobuzz pour son soutien, il nous a tendu la main dès notre début et également l’équipe de Noir & Fier car sans eux, notre article n’aurait pas eu l’écho qu’il a aujourd’hui.

Pensez-vous que cet article mériterait d’être montré à un ami ? Partagez !

Article similaire : Comment véhiculer une image cool ?

Publicités

5 réflexions sur “Ce que tout le monde devrait savoir pour faire un BUZZ !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s